Découvrir l'électricité en s'amusant

Publié le par Arc-en-ciel

Découvrir l'électricité en s'amusant

Tout a commencé par la lecture du livre "Les illuminations d'Albert Einstein" que j'ai emprunté à la médiathèque. Tout au début de l'histoire, un mot inconnu a défini notre façon de lire cette histoire et nous avons continué sur un fond musical. Nous avons appris ce que c'est qu'un limonaire au son duquel "jeunes et moins jeunes s'égayaient de toutes parts" à la célèbre Oktoberfest. J'ai trouvé une vidéo avec une musique produite par une de ces orgues qui nous a transportés au milieu des baraques bavaroises l'une desquelles atteignait 300 000 km de long. Et "une taverne aussi imposante exigeait une décoration tout à fait spéciale. Son propriétaire décide donc d'offrir à sa clientèle un spectacle inédit: celui de la fée électricité.

Ah! Quelle bonne occasion de présenter à Prince le tableau homonyme de Raoul Dufy! Mais avant d'étudier cette œuvre picturale, j'ai proposé à Prince de dessiner sa fée électricité. La voici.

Découvrir l'électricité en s'amusant

Nous avons lu un livre sur l'électricité statique et avons parlé de l'orage et de la foudre. Heureusement, la météo d'il y a 15 jours nous a bien accompagnés dans nos découvertes en nous servant de matériel didactique. Nous avons parlé des poissons électriques et fait des expériences pour mieux comprendre ce phénomène physique. Nous avons fait danser de minuscules bouts de papier sur une plaque Plexiglas en frottant le dessous de la plaque avec une chaussette en laine. Et puis, tout d'un coup, Prince m'a apporté des jetons de loto magnétiques avec un bâton ramasse jetons aimanté. Il a commencé à passer le bâton sur le dessous de la plaque et les jetons bougeaient sur le dessus. Alors, j'ai voulu lui montrer comment les électrons d'un objet sautent sur un autre pendant la formation de l'électricité statique. Et nous avons filmé une petite vidéo.

Cela a tellement plu à mon fils qu'il a commencé à inventer des histoires.

En conclusion je voudrais juste dire que Experientia est optima magistra.

Commenter cet article

Stéphanie 01/07/2016 13:42

Je suis tout à fait d'accord! Malheureusement, c'est difficile... entre classes surchargées et programmes surchargés également!
Je regarderai si je trouve ce livre, il me parait vraiment bien!

Stéphanie 27/06/2016 17:55

Je ne connaissais ni ce livre, ni cette maxime "Experientia est optima magistra"... mais oui, comme on dit chez nous, un bon dessin vaut mieux qu'un grand discours! L'expérience permet de faire travailler toutes les formes de mémoire (visuelle, auditive, tactile...) et d'améliorer la compréhension!

Arc-en-ciel 01/07/2016 11:23

Si seulement tous les enseignants réalisaient des expériences avec leurs élèves et utilisaient l'observation, l'apprentissage serait plus intéressant et resterait dans la mémoire. Quant'au livre, je l'ai emprunté dans le rayon "Philosophie"))) sans aucune intention de parler de l’électricité. Le thème s'est imposé tout naturellement)).