Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Publié le par Arc-en-ciel

Mieux vaut voir une fois qu'entendre cent fois. Je suis entièrement d'accord avec ce dicton. Depuis 2014, on parle beaucoup de la Guerre 1914-1918 à l'école et à la maison. Cette année, Prince a lu plusieurs livres sur ce sujet dont le dernier, "La véritable histoire de Marcel parti au front en 1916" lors du rallye lecture Histoire. Pour mieux comprendre la vie des soldats français pendant la Première Guerre Mondiale, nous sommes allés visiter la reconstitution grandeur nature d'un champs de bataille à Saint-Sever. La visite guidée est gratuite dans le cadre du Printemps des Landes.

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Cette fois, Prince m'a surprise en apportant un petit calepin pour prendre des notes. On commence à faire une bonne équipe. Il a noté le nom de chaque objet expliqué par les guides. Quant à ces derniers, ce sont deux passionnés, André Diot et Jean-Louis Méline qui ont créé L'association du Centenaire 14/18 dans la Communauté du Cap de Gascogne et qui ont réalisé tous les travaux. Chapeau!

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Nous avons vu le cantonnement avec tentes, feuillées, gourbi (cabane semi-enterrée) etc. Les enfants ont pu entrer à l'intérieur de chaque installation. Les seules qu'ils n'ont pas testées étaient les feuillées et les latrines)).

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes
Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Après le cantonnement, nous sommes descendus dans les tranchées aux parois renforcées par des claies en bois. Ici, les lignes de tranchées sont reliées par les boyaux.

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des LandesJe vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Les barbelés sont placés devant les tranchées de première ligne pour ralentir la progression des ennemis.

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des LandesJe vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Les sacs de sable surmontent le parapet.

Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes
Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes
Je vous écris depuis les tranchées #Le Printemps des Landes

Nous avons aussi été dans un poste d'écoute et un autre de secours. Nous avons vu un trou d'obus et entendu des explications et des histoires réelles pourtant invraisemblables.

Bien sûr, après cette visite, nous comprenons beaucoup mieux les conditions de vie des soldats de la Grande Guerre. Je pense que chacun s'est mis dans la peau d'un poilu et a ressenti ses émotions et son état physique.

On pourra voir cette reconstitution jusqu'à 2020.

Publié dans Histoire, Landes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphanie 06/05/2016 22:06

Pas facile d'imaginer comment les tranchées pouvaient être! Cette année, Elven a vu cette période de l'histoire. Il a surtout retenu le fait que ces soldats vivaient dans des conditions vraiment déplorables, coincées au fond de tranchées sales,parfois blessés ou affamés, au milieu des excréments et des corps des autres soldats... Cette vision des choses l'a pas mal choqué.

Arc-en-ciel 31/05/2016 11:04

Ce qui fait le plus mal c'est de savoir que les guerres existent toujours et que l'homme a toujours soif d'argent et de sang.