Tu sais que la Terre...

Publié le par Arc-en-ciel

Tu sais que la Terre...

-Tu sais que la Terre est malade?

-Malade? La Terre?

-Oui, elle souffre d'insomnie. A cause des Terriens qui ne se soucient guère d'elle.

Chaque soir, elle tourne le dos au Soleil pour se reposer dans le calme et dans le noir. Jadis, avant de s'endormir, elle adorait contempler le ciel parsemé de millier de perles scintillantes qui, depuis toujours, se regroupent en formant des dessins qu'on peut apercevoir en reliant les étoiles entre elles. Elle y voyait les contours des créatures qu'elle abritait, à qui elle a donné la vie. Le Grand Univers a suspendu ces guirlandes un peu partout dans son royaume infini pour remercier sa fille adorée, la Terre, et pour dévoiler à ses autres enfants qui habitent tous loin les uns des autres, cette carte céleste illustrant ce que leur sœur a réussi à créer. La Terre voulait que les hommes voient cette magnificence. Et ils l'ont vue et l'ont même très bien étudiée et lui avaient consacré beaucoup de beaux poèmes. Les hommes ont toujours été attirés par le mystère cosmique!

La Terre vivait en harmonie avec sa famille, avec le Grand Soleil, avec sa meilleure amie, la Lune, avec laquelle elle bavardait souvent la nuit, surtout quand cette dernière grossissait et se plaignait de son embonpoint qui la mettait en mauvaise humeur une fois par mois comme toutes les femmes. Et alors là, la Lune déversait toute son irritation sur la Terre et ses enfants qui n'arrivaient pas à dormir ses nuits-là et se comportaient bizarrement! La Terre ne lui en voulait pas car il lui arrivait aussi d'avoir des sauts d'humeur. Elle aimait aussi regarder le beau spectacle des comètes faisant la ronde autour du Soleil en laissant de belles traînées lumineuses dans le ciel, en saluant de la sorte la Terre et les Terriens.

Mais voilà que depuis de nombreuses années, la Terre est malade. Elle n'arrive plus à voir nettement ses proches, à entendre les confidences plaintives ou joyeuses de sa meilleure amie, qu'elle appelle affectueusement "mon satellite". Le vrombissement des moteurs couvre la douce voix de la Lune.

Elle a chaud, la Terre! Elle souffre et déverse ses larmes en inondant ceux qu'elle aime le plus au monde, à qui elle a offert le plus beau cadeau qui est la vie, à qui elle a permis de profiter de ses richesses: les hommes! Car, c'est à cause de ceux qu'elle a doué d'intelligence sans pareil et de pouvoirs presque sans limites et qui sont ingrats, qu'elle souffre autant!

-Mais qu'est-ce que les hommes lui ont fait?

-Oh, plein de choses! Ils s'entretuent, essaient de conquérir toujours plus de terres; ils n'hésitent pas à couper et à vider les entrailles de leur mère; ils l'empoisonnent en s'empoisonnant eux-mêmes. Et la nuit, ils ne dorment plus et ne laissent pas la Terre se reposer et oublier, ne serait-ce que pour un petit instant, toutes ces horreurs. Ils allument les réverbères , les phares de voitures, les enseignes et les panneaux publicitaires, ils illuminent leurs belles constructions monumentales...

- Est-ce qu'il faut éteindre les lumières?

-Oui, mon chéri, tu as tout compris! Il faut penser à éteindre les lumières au moins une fois par an pendant une heure. Ce n'est pas beaucoup mais si chacun le fait, la Terre se sentira un peu mieux et pourra faire un petit somme. Cette heure, on l'appelle Earth Hour.

-Et qu'est-ce qu'on va faire dans le noir?

-On peut se raconter des histoires ou jouer à un jeu intéressant.

-Quel jeu?

-Quand tu étais petit, on jouait souvent au jeu "Tactile". On bandait les yeux et on piochait des objets découpés en carton rigide dans un sac opaque...

-Ah oui, je me souviens! On devait deviner ce que c'est! On peut y jouer maintenant?

-Bien sûr!

-Mais comment va-t-on voir si on a bien trouvé ou pas?

-Et bien, tu sortiras un objet, tu le tâteras et me diras à quoi il te fait penser, puis tu me le passeras et je ferai de même. On comparera nos réponses. Même si c'est faux, on s'amusera, au moins.

-Génial! Et qu'est-ce qu'on fait après?

-Tu pourras te coucher.

-Non, je ne veux pas! Je veux faire quelque chose encore dans l'obscurité!

-Comme on ne peut pas sortir pour observer les étoiles à cause des nuages qui les cachent, je te propose d'allumer les bougies et de lire un livre.

-Génial! Tu es une super maman! Ça aurait été encore meilleur si tu m'avais acheté des lunettes pour voir dans le noir. Tu te souviens, je te l'avais demandé il y a quelques mois? On aurait pu aller dehors pour espionner les hérissons et les grenouilles qui traversent les routes comme celles que papa a vu l'autre soir en rentrant en voiture. Il les a prises d'abord pour les feuilles poussées par le vent...

Tu sais que la Terre...
Tu sais que la Terre...

Publié dans Autour de la maison

Commenter cet article