Voyage au centre de la Terre

Publié le par Arc-en-ciel

Voyage au centre de la Terre

Il y a une dizaine de jours, j'ai emprunté à la médiathèque un numéro de DADA, revue d'art pour les enfants. Je ne l'ai pas cherchée mais elle était placée en évidence. Le numéro était consacré à l'estampe, lithographie etc.

Quelques heures après, j'ai reçu un message d'une amie dans lequel elle me parlait d'un spectacle qui pourrait nous intéresser. J'ai alors regardé la bande-annonce et ça m'a tout de suite donné envie d'aller le voir à Bordeaux. Je vous laisse regarder les deux vidéos-annonces car je ne pourrai pas parler de ce spectacle extraordinaire mieux que ses réalisateurs.

Je peux, par contre, exprimer mon admiration pour les acteurs, les metteurs en scène du Théâtre du Pont Tournant et tous ceux qui nous ont offert une heure de voyage et qui ont réussi à nous plonger dans les entrailles de la Terre. J'étais contente que Prince ait pu non seulement voir mais aussi voyager dans les magnifiques estampes de Édouard Riou qui illustraient ce roman de science-fiction de Jules Verne au XIX siècle. En souvenir de ce moment exceptionnel, nous avons acheté une affiche anaglyphe avec une paire de lunettes 3D et un livre "Voyage au centre de la Terre" adapté aux jeunes enfants avec des illustrations d'Édouard Riou. J'ai placé l'affiche dans un cadre et elle décore désormais le petit bureau de Prince.

Voyage au centre de la Terre
Voyage au centre de la Terre
Voyage au centre de la Terre

Quant à la revue DADA, je trouve cette coïncidence incroyable car je l'ai empruntée quelques heures avant d'apprendre l'existence de ce spectacle. C'est tout simplement magique! Dans ce numéro de DADA j'ai trouvé un conte pittoresque* qui propose sa version de l'origine de la gravure. Je ne peux pas m’empêcher de citer ici ce petit chef d'oeuvre émaillé de jeux d'homophones.

... Ainsi, au Moyen Age, je crois, un jumeau orfèvre né sous le signe du Verseau mais ascendant gémeaux - et qui n'était pas sot - eut l'idée de créer des sceaux. C'est en faisant un saut à la ville de Sceaux pour acheter des seaux qu'il inventa le premier sceau! Quel sursaut eut son fils, frère jumeau de son autre fille, à cette idée saugrenue, incongrue, ambiguë, inconnue!

En fait, l'orfèvre en la matière laissa triompher son sens pratique et la pratique de sa paresse! Car, en vérité, arrivé là, il était las de toujours devoir signer tous ses bla-bla, ses commandes, ses factures et son courrier en double exemplaire avec son nom et son prénom.

Aussi grava-t-il à l'envers le dessin de sa signature dans l'or de sa bague, puis d'un tampon, et offrit-il les mêmes, tout à fait pareils, à son frère jumeau qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau tirées d'un seau à une fontaine de la ville de Sceaux où, pas sot, il avait fait un saut...

... Enfin! C'est donc peut-être par paresse que tous ces jumeaux ont toujours trouvé des techniques pour tout faire en double, en triple ou même en milier d'exemplaires! A moins que ce ne soit pour être connus et vus par un maximum de personnes!

Et ça continue!: aujourd'hui, les descendants jumeaux d'artistes jumeaux se servent du lino, de l'eau-forte, de la gravure à la pointe sèche, de la manière noire et même de la photocopie, de la photo, du film, de la vidéo et d'Internet pour que l'on connaisse facilement leurs oeuvres et qu'on les ait chez soi à moindre coût.

Stani Chain

* Je continue à écrire et tout d'un coup j'ai un doute: peut-on utiliser l'adjectif "pittoresque" en parlant d'une oeuvre littéraire et pas d'un paysage? Je consulte plusieurs dictionnaires sur Internet et j'apprends que non seulement on peut mais... qu'encore une fois le hasard me ramène au même sujet parce que, figurez-vous, on appelait "pittoresques" les oeuvres littéraires ou les revues illustrées par des gravures. Et, justement, c'est le cas de ce conte.

Je n'avais pas l'intention de publier ici les gravures de cette revue. Je pensais vous montrer les "gravures" réalisées par Prince. Je le ferai, finalement dans mon prochain article. Et voilà qu'un petit doute qui m'a fait découvrir quelque chose de nouveau, m'oblige presque à vous montrer la preuve.

Voyage au centre de la Terre

Je conseille à tous ceux qui ont la possibilité d'aller voir ce spectacle à Bordeaux. Vous passerez un moment inoubliable et encouragerez les acteurs de ce petit théâtre de quartier qui a des difficultés financières à continuer leur travail et à offrir aux spectateurs de nouvelles créations.

Commenter cet article

Stéphanie 30/12/2014 19:55

Visiblement, ce spectacle vous a tous enthousiasmés! Bravo alors aux artistes qui ont tant enflammés leurs spectateurs! Et dommage que Bordeaux soit si loin!

Arc-en-ciel 01/01/2015 22:50

Oui, le spectacle nous a tous émerveillé. C'est vrai qu'il est dommage que parfois nous ne pouvons pas nous rendre là où nous voulons être. Alors on apprend à voir des choses et des événements qui se passent près de chez nous. Certaines méritent notre attention... Mais l'envie de partir et de découvrir est toujours plus forte que tout!