C'est en se trompant qu'on invente

Publié le par Arc-en-ciel

C'est en se trompant qu'on invente

Je continue de parler du livre "Grammaire de l'imagination". Vous pouvez lire mes articles précédents ici:

http://occuper-ses-enfants-landes.over-blog.com/2014/04/grammaire-de-l-imagination.html

http://occuper-ses-enfants-landes.over-blog.com/2014/04/jeu-des-hypotheses-fantastiques.html

http://occuper-ses-enfants-landes.over-blog.com/2014/04/plat-du-jour-nains-chinois.html

Il y a dix jours, j'ai enfin eu l'occasion de proposer à mon fils un nouvel exercice dont parle Rodari. C'est l'utilisation d'une erreur d'orthographe, de frappe ou d'un lapsus comme point de départ d'une nouvelle histoire fantastique. Car, pour Gianni Rodari "n'importe quelle faute d'orthographe contient une histoire en puissance".

L'auteur raconte une expérience réalisée dans une école:

"Une fois, à un enfant qui avait écrit "poison" pour "poisson", je suggérai d'inventer l'histoire d'un poissonnier qui avait peint sur la vitrine de son magasin l'inscription: "poison frais". D'autres enfants se précipitèrent sur ce thème. Il en sorti toute une histoire: le malheureux poissonnier perdait toute sa clientèle et n'y comprenait rien; la police s'en mêlait, faisant enquête, etc.

Et, bien sûr, Rodari insiste sur le rôle instuctif de l'erreur:

"D'ailleurs, bien des prétendues "erreurs" des enfants sont tout autre chose: ce sont des créations personnelles dont ils se servent pour assimiler une réalité inconnue".

"Entre autre choses, jouer avec les fautes d'orthographe, c'est déjà une façon de s'en débarrasser en prenant du recul. Le mot correct n'existe que par rapport au mot incorrect".

"C'est en se trompant qu'on apprend, affirme un vieux proverbe. Un nouveau pourrait aussi bien affirmer: c'est en se trompant qu'on invente".

Il y a dix jours, quand je lisais une histoire à Prince, à la place de "faucon aux plumes blanches" j'ai lu "faucon aux plumes BRANCHES". Mon fils a éclaté de rire et j'ai sauté sur l'occasion pour lui proposer d'inventer une histoire. Voici ce que ça a donné:

"Elle (la femelle faucon) a léché l'ADN d'un arbre. Des branches ont alors poussé à la place des ailes. Elle a demandé de l'aide à un avion car elle ne pouvait plus voler à cause des branches. Mais le pilote d'avion a répondu:

-Je ne transporte pas les arbres.

Alors Elle s'est indignée:

-Mais il est fou! Je ne suis pas un arbre! Puis, en s'adressant à son copain faucon Haw-ki:

-Tu peux m'aider?

-D'accord, a répondu Haw-ki. Mais tu me dois 2000 euros.

-Mais tu es fou! s'est écrié Elle. Je préfère me déplacer toute seule.

-D'accord, si tu y tiens.

Elle a essayé de voler mais elle n'y arrivait pas. Alors elle a léché de l'ADN d'un oiseau et a réussi à voler un peu. Mais l'ADN appartenait à une poule. On sait bien que les poules ne volent pas, c'est pour ça Elle est tombée.

Elle a pris de l'ADN de fourmis mais ça ne l'a pas aidé à prendre son envol.

Puis, Elle a pris de l'ADN de vrais oiseaux... Mais c'étaient des petits canetons. Ça l'a conduit tout de suite dans l'eau.

Enfin, elle a repris de l'ADN de poule et a eu un propulseur qui lançait des œufs. C'était son bazooka. Après elle a fait caca sur un œuf.

Elle voulait tout de même avoir de l'ADN d'un vrai oiseau et son choix est tombé sur un pigeon. Mais elle ne pouvait plus chasser. Elle mangeait des vers de terre, des graines. Elle se mettait sur les fils électriques et s'électrocutait. Cette situation l'a mise en colère et elle a crié:

-J'en ai marre! Vraiment marre de ça! Superfaucon, viens m'aider!

Superfaucon, qui est en fait Superpigeon, car Superfaucon n'existe pas, arrive et roucoule:

-Pourquoi vous n'arrivez pas à voler? Porquoi vous avez des branches à la place des ailes? (car les branches ont encore repoussé parce que l'ADN de l'arbre dominait tous les autres ADN)

Le pigeon ne comprenait rien et a pris Elle pour un arbre.

-Monsieur Arbre, pourquoi vous parlez? Et, comme il n'a pas eu de réponse, Superpigeon est parti.

Quant à Elle, elle a chuté, ses branches sont tombées et de vraie ailes ont poussé. Elle a épousé un arbre et est restée vivre avec lui".

C'est en se trompant qu'on invente
(photos prises au Donjon des Aigles dans les Hautes Pyrénées)

(photos prises au Donjon des Aigles dans les Hautes Pyrénées)

Publié dans Imaginer

Commenter cet article

MLF40 19/06/2014 20:53

Chaque faute d'orthographe a sa signification..

Arc-en-ciel 20/06/2014 20:25

J'aimerais te demander en tant qu'écrivaine, si tu avais déjà utilisé une faute de frappe ou d'orthographe dans tes créations littéraires.