Course landaise

Publié le par Arc-en-ciel

Course landaise

Après le week-end dans les Pyrénées, retour dans les Landes pour assister à la course landaise à Saint Pierre du Mont. J'ai déjà parlé un peu de cette tradition locale ici.

Installés sous les rayons ardents du soleil, nous regardons le beau spectacle de ses hommes courageux qui affrontent les vaches sauvages désirant charger l'écarteur. Mais il n'y a pas que des hommes. Une femme fait partie de la cuadrilla et montre très bien qu'elle peut être égale à l'homme. La jolie Caroline appelle la coursière et l'esquive au dernier moment avec grâce et adresse.

Maintenant, place aux sauteurs. Cette épreuve est, bien évidemment, plus spectaculaire.

Course landaise
Course landaise
Course landaise
Course landaise

Le cordier est indispensable pour guider la vache et l'aider à se replacer. Il doit aussi retenir la vache qui court après un écarteur ou un auxiliaire en blanc. Si le poursuivi n'arrive pas à se mettre dans le refuge qui est une sorte de bouclier en bois, il peut alors s’agripper au grillage qui entoure l'arène, et même passer de l'autre côté en cas de danger.

Course landaise
Course landaise

Il arrive aussi des accidents. Un acteur du spectacle a été percuté par une vache et, pendant que le cordier essaye de ramener celle-ci vers le refuge, les autres membres de la cuadrilla protègent leur coéquipier en formant une carapace.

Course landaise
Course landaise

A la fin du spectacle, les enfants, qui ont passé plus de deux heures à regarder le travail des écarteurs et des sauteurs, sont, à leurs tours, invités à s'essayer à la course landaise avec un petit veau. Prince fait partie de ces courageux qui affrontent ce petit animal mignon mais quand même sauvage.

Course landaise
Course landaise

Commenter cet article