Jeu des hypothèses fantastiques

Publié le par Arc-en-ciel

Je continue la lecture de "La grammaire de l'imagination" de Gianni Rodari. Je vous propose un nouvel exercice qui s'appelle "le jeu des hypothèses fantastiques". Pour cela il faut choisir deux mots (par deux personnes): un sujet et un verbe. Ensuite posez-vous la question "Qu'est-ce qui se passerait si..." et ajoutez les deux mots choisis. Et maintenant donnez libre cours à votre imagination.

J'ai un peu modifié le jeu. Comme mon fils adore jouer au cadavre exquis, nous l'avons pris pour le point de départ. Je rappelle que le "cadavre exquis" se joue à plusieurs joueurs. Chaque joueur inscrit à tour de rôle une partie d'une phrase, sans savoir ce que le précédent a écrit.

Nous avons essayé quatre fois avec, chaque fois, des mots différents, mais seule la quatrième tentative a été la plus productive. Voici notre "cadavre exquis":

gargouille

poilu

casse

chaleureusement

crocodile

invisible

chambre

Avec ces mots on a formé une question:

"Qu'est-ce qui se passerait si une gargouille poilue tombait chaleureusement sur un crocodile invisible dans une chambre?"

Un jour une gargouille tomba chaleureusement sur un crocodile dans une chambre. Le crocodile se cassa les dents et il pensait avoir beaucoup d'argent car il mit toutes les dents cassées sous l'oreiller. Mais la petite souris ne vit pas le crocodile et ne lui laissa pas d'argent. A la place, elle déposa un message: "Désolée, je ne vous ai pas vu. Merci. Je crois que vous dormez à Paris". Le crocodile fut déçu et il se vengea. Il mordit la gargouille. Mais, comme elle était faite en pierre, il se cassa les dents restantes. Il dit: "Je vais plus attaquer les gens". Il remit à nouveau les dents sous l'oreiller. La souris vint et se piqua avec les dents pointues et bien acérées. "Aïe! Ouille! Je viendrai plus dans cette cabane!" Elle lui laissa un nouveau message: "Monsieur, vos dents me piquent beaucoup comme si j'étais un fakir".

-Mais vous êtes un fakir, s'exclama le crocodile. Il faut les mettre sur une planche!

La souris prit une dent et la cloua sur une planche. Puis elle s'allongea sur le ventre et le creva car elle ne savait pas qu'il fallait clouer beaucoup de dents pour ne pas se faire percer".

Et, bien sûr, nous ne pouvions pas laisser cette histoire sans illustrations. Les voici:

Jeu des hypothèses fantastiques
Jeu des hypothèses fantastiques
Jeu des hypothèses fantastiques
Jeu des hypothèses fantastiques

Commenter cet article